Category: Calendrier des événements

Dévoilement de la salle de conférence J. Calbert Best

Le Musée de l’histoire ouvrière est heureux d’apprendre que l’Alliance de la Fonction publique du Canada nommera la salle de conférence du Bureau régional d’Halifax en l’honneur de Cal Best! Les organisateurs reconnaissent que notre travail a suscité un intérêt nouveau envers le cofondateur de leur organisation syndicale, ce qui les a finalement menés à cette décision. Notre vidéo, Cal Best : Sa vie, ainsi que l’exposition itinérante qui l’accompagne seront présentées lors de l’inauguration de la salle. Notre musée virtuel produit des résultats concrets!

CalBest


Le 6 décembre — Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Instituée en 1991 par le Parlement du Canada, cette journée souligne l’anniversaire du meurtre de 14 jeunes femmes en 1989 à l’École polytechnique de Montréal. Elles sont mortes parce qu’elles étaient des femmes.

Le 6 décembre 2013 marque le 24e anniversaire de la tuerie de l’École polytechnique de Montréal. En plus de commémorer les 14 jeunes femmes qui ont perdu la vie à la suite d’un acte de violence sexiste qui a choqué la nation, cette journée offre l’occasion aux Canadiennes et aux Canadiens de réfléchir au phénomène de la violence à l’égard des femmes dans notre société. C’est également l’occasion de penser aux femmes et aux jeunes filles pour qui la violence est une réalité quotidienne et de se souvenir de celles qui sont mortes par suite de la violence dirigée contre les femmes. Enfin, cette journée offre la possibilité aux collectivités d’envisager des mesures concrètes afin d’éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles.

La violence faite aux femmes et aux filles demeure un problème grave au Canada, qu’il s’agisse de gestes manifestement haineux, comme la tuerie de Polytechnique, de crimes ayant un fondement culturel ou d’actes quotidiens de contrainte, comme le harcèlement sexuel et la violence conjugale.

Les femmes et les filles sont plus susceptibles d’être victimes de violence et d’agressions :
• En moyenne, 178 femmes ont été assassinées chaque année entre 1994 et 2008.
• En 2008, 146 femmes ont été victimes d’homicide au Canada. De ce nombre, 45 ont été victimes d’un homicide conjugal.
• Les jeunes femmes connaissent les taux les plus élevés de violence. Comparés aux taux de violence conjugale des femmes en général, ces taux étaient près de trois fois plus élevés chez les femmes de 15 à 24 ans entre 1997 et 2006.

Pour la même période, le taux d’agressions sexuelles aux mains de membres de la famille a été quatre fois plus élevé chez les filles (moins de 18 ans) que chez les garçons.
Au Canada, certaines femmes sont particulièrement susceptibles d’être victimes de violence :
• Le taux d’homicide conjugal chez les femmes autochtones est plus de huit fois celui des femmes non autochtones.
• Les immigrantes peuvent être plus vulnérables à la violence familiale, notamment en raison de leur dépendance économique, de la barrière des langues et de leur difficulté à avoir accès aux ressources.
• Les aînées sont deux fois plus susceptibles que les aînés d’être victimes d’un crime violent perpétré par une ou un membre de leur famille.

Condition féminine Canada

Atelier pratique : Les objets du Musée de l’histoire ouvrière

Le samedi 30 novembre, le Musée de l’histoire ouvrière (MHO) a accueilli les étudiants en maîtrise du Carleton Centre for Public History (CCPH) à notre nouvelle unité d’entreposage pour un atelier sur les objets du musée. Les étudiants ont pu manipuler et évaluer les objets que nous envisageons d’enregistrer (le processus officiel et légal par lequel le MHO doit passer lorsque nous acceptons un objet dans notre collection). Les objets incluaient des outils de cordonnier, de l’équipement de bureau, comme une machine à calculer, et des vêtements affichant l’insigne des syndicats. La documentation pertinente sera utilisée par le Groupe de travail sur l’acquisition d’artéfacts, qui fait partie du Comité des expositions et de l’éducation, afin d’aider le MHO à enregistrer officiellement ses premiers objets dans la nouvelle année.

Les étudiants ont également eu l’occasion de mettre en pratique leurs compétences en histoire orale en interviewant deux des donateurs des objets. Cette information aidera le MHO à déterminer si les objets répondent à notre mandat et à décider à quelles fins ils peuvent servir au sein de la collection. Le musée aura trois types de collections d’objets : des objets à exposer, des objets servant de référence, et des objets destinés à l’éducation, notamment pour des écoles et des programmes publics.

Ce fut le deuxième atelier où le MHO s’est associé avec le CCPH, et l’enseignement a été offert par Lindsay Harasymchuk, qui dirige le comité de travail, ainsi que par Sanna Guérin, présidente du Comité des expositions et de l’éducation.

Le MHO tient à remercier les étudiants d’avoir participé à l’atelier et de l’avoir aidé dans ce travail très important. En outre, le MHO remercie chaleureusement le CCPH pour son soutien continu.

Par Sanna Guérin


Adrian Harewood, hôte du lancement du projet sur Cal Best à Ottawa

Adrian Harewood, présentateur des nouvelles à CBC News Ottawa (le pendant anglophone de Radio Canada), se joindra au Musée de l’histoire ouvrière (MHO) pour célébrer la vie et l’héritage de Cal Best. M. Harewood sera le maître de cérémonie lors du lancement, à Ottawa, du nouveau passionnant projet du MHO, qui comprendra entre autres la première du film intitulé Cal Best : Sa vie, qui sera diffusé l’an prochain lors du mois de l’histoire des Noirs.

“Le Projet Cal Best” – créé avec le soutien généreux de l’Alliance de la Fonction publique du Canada et de la Coalition des syndicalistes noirs – met en lumière un aspect important, mais trop souvent négligé, de l’histoire des Noirs : les actions militantes nécessaires pour apporter un changement positif au sein de la société. Dès ses débuts en tant que journaliste couvrant l’affaire controversée Viola Desmond à son mandat en tant que premier haut-commissaire noir au Canada, les efforts de Best prennent vie à travers des entrevues, des images d’archives, et des récits contemporains des nouvelles. Un accent particulier mis sur l’engagement de Best pour une fonction publique plus inclusive souligne ses efforts en tant que cofondateur et président de l’Association du Service civil du Canada (le précurseur de l’Alliance de la Fonction publique du Canada d’aujourd’hui) et met en évidence ce dont des milliers de fonctionnaires canadiens lui sont redevables encore aujourd’hui.

Restez à l’écoute pour plus de détails sur cet événement, à venir en février 2014!


Festival Canadien des films internationaux sur le travail 2013

Date : 29 novembre
Heure : à 19 h
Lieu : 233 rue Gilmour, Ottawa
Entrée : Gratuite!

Joignez-vous à nous pour assister au Festival canadien des films internationaux sur le travail, le 29 novembre prochain, avec pour hôte le MHO. Ce festival à succès, qui en est maintenant à sa cinquième année, a présenté des films indépendants sur les travailleurs dans plusieurs villes du Canada. Nous présentons maintenant ces récits chez nous à Ottawa!

Nous vous invitons à vous joindre à nous le 29 novembre pour le Festival d’Ottawa, où seront présentés les films suivants:

Ann Kore Moun – Solidarite se chimen devlopman

Union Style

Tough to Swallow: Meals that Sparked a Seniors Revolt

Les luttes syndicales pour la famille : un précieux héritage

Nous vous offrirons également en avant-première le dernier documentaire du MHO, Cal Best : Sa vie.

Le festival a lieu au 233 rue Gilmour. Les portes ouvrent à 19 heures, les films débutent à 19h30. Il s’agit d’un événement gratuit. Veuillez contacter le MHO à l’adresse courriel suivante pour réserver vos billets: treasurer@workershistorymuseum.ca.

Merci à nos généreux commanditaires pour leur soutien de cet événement.

RCBY_logo promo PSAC logo NCR english-full


Calendrier des événements

Le Musée de l’histoire ouvrière vous invite à la projection de sa vidéo Les luttes syndicales pour la famille : un précieux héritage ainsi qu’à une discussion en groupe avec la députée Sana Hassainia, Christian Martin (parent de jumelles) représentant Naissances multiples Canada et des cinéastes du Musée de l’histoire ouvrière. La directrice administrative de Naissances multiples Canada, Kimberley Weatherall, remettra également un prix à Mme Hassainia en soirée.

L’événement se tiendra en anglais et en français dans l’auditorium de la Bibliothèque publique d’Ottawa (bibliothèque centrale – 120, rue Metcalfe, Ottawa) le jeudi 7 novembre, à 19 h. L’entrée est gratuite.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez envoyer un courriel à info@workershistorymuseum.ca.

Par Cydney Foote | Traduit par Valérie Lalonde


Venez célébrer la Journée du colonel By avec le Musée de l’histoire ouvrière

Venez souligner l’histoire d’Ottawa avec le Musée de l’histoire ouvrière! Des activités amusantes pour toute la famille se dérouleront aux écluses du canal Rideau afin de célébrer la Journée du colonel By (le lundi 5 août).

• Visitez notre nouvelle exposition intitulée « Britannia-sur-la-baie ».
• Essayer une machine à écrire des années 1960 qui provient de l’école publique Percy Street, maintenant démolie.
• Échangez vos impressions du passé et du présent des travailleurs en ajoutant un dessin à notre collage.

Le Musée de l’histoire ouvrière sera sur les lieux du Musée Bytown de 11 h à 16 h. Au plaisir de vous y voir!

Par Chris Goneau | Traduit par Valérie Lalonde


Le 8 mai : L’histoire de l’industrie forestière de la vallée de l’Outaouais

Nous avons de nouveaux locaux, et pour célébrer, le Musée de l’histoire ouvrière, en compagnie de l’invité Michel Martin, tiendra une réception gratuite suivie d’une présentation sur les Travailleurs de l’industrie forestière de la vallée de l’Outaouais dans le 19e et début du 20e siècles.

Joignez-vous à nous
Date : 8 mai 2013
Heure : Réception à 18 h; présentation à 19 h
Admission : il s’agit d’un événement gratuit ouvert au grand public
Lieu : Musée de l’histoire ouvrière, 251, rue Bank, 2e étage (angle des rues Bank et Cooper), Ottawa

À propos de Michel Martin

Formé aux universités Laurentienne et Queen’s, Michel Martin est un journaliste pigiste à la retraite, auteur et ancien employé fédéral. Il a écrit deux livres sur l’histoire de la classe ouvrière locale. Les deux ouvrages sont disponibles gratuitement sur son site web : http://web.ncf.ca/fn871/. Il travaille présentement sur un troisième livre intitulé provisoirement Resisting Domination: Popular Classes in the West Before 1492. Michel Martin a longtemps été actif dans les syndicats, communautés et partis politiques dans la région d’Ottawa-Gatineau.

Traduit par Ivan Videnov