Donalda Charron

B. August 29, 1886, Pointe-Gatineau, Quebec
D. July 10, 1967, Hull, Quebec

Donalda Charron est la première présidente de l’Union ouvrière féminine de Hull. Donalda est contremaitresse de la division allumettes de l’E.B. Eddy Company, un fabricant de pâtes et papiers. Dans l’usine typique de l’époque, les conditions de travail sont difficiles, les produits chimiques utilisés provoquent des maladies à long terme et les allumettes causent plusieurs incendies chaque jour.

Donalda se joint au premier syndicat féminin, l’Association syndicale féminine catholique, puis elle est promue présidente du syndicat de la division des allumettières, le Syndicat catholique des allumettières de Hull. À la présidence, elle dirige ses allumettières durant deux grèves, soit en 1919 et en 1924. Pendant ces lockouts, les femmes font campagne pour obtenir l’égalité des sexes, l’équité salariale, la négociation collective, la démocratie, des salaires équitables, des lieux de travail sécuritaires et des restrictions limitant le travail des enfants.

Les résultats des grèves sont concluants et l’entreprise se soumet à la plupart des revendications des femmes. Toutefois, elle ne tient pas sa promesse de réembaucher toutes les travailleuses licenciées, décidant de ne pas réengager Donalda pour en faire un exemple.

Malgré les dures conditions de travail en usine qui ont raccourci la vie de nombreux travailleurs et travailleuses, Donalda vivra jusqu’à l’âge de 80 ans.