Mandat

Le 10 janvier 2011, la première assemblée générale annuelle a adopté le mandat et les statuts ci-après.  Les statuts ont été modifiés au fil des ans.

Mandat

  •  Établir et soutenir un musée communautaire et ses projets en vue de célébrer, interpréter, examiner et préserver l’histoire des gens au travail dans la Région de la capitale nationale et dans la vallée de l’Outaouais.
  • Examiner l’histoire locale et sa place dans le contexte national et international, le cas échéant; préparer des expositions, organiser des événements, offrir des programmes éducatifs, recueillir et diffuser de l’information sur les organismes ouvriers.
  • Repérer et consigner les lieux de l’histoire ouvrière afin d’en préserver toute l’importance.

Énoncé de mission

Le Musée de l’histoire ouvrière (MHO) a pour mission de mettre en valeur et de préserver l’histoire et le patrimoine des travailleuses et des travailleurs.

Le Musée s’emploie à :

  • Présenter, à promouvoir, à interpréter et à préserver l’histoire, le patrimoine et la culture de la classe ouvrière, notamment à Ottawa et dans la vallée de l’Outaouais, 
  • Sensibiliser le public et certains groupes, en particulier, à l’histoire et au patrimoine des travailleuses et des travailleurs,
  • Acquérir de l’expertise locale et régionale sur comment exposer, à long terme, l’histoire et le patrimoine des travailleuses et des travailleurs,
  • Promouvoir l’histoire et le patrimoine des travailleuses et des travailleurs en collaboration avec des organismes patrimoniaux, syndicaux, culturels, éducatifs ou touristiques,
  • Interpréter et préserver le patrimoine culturel des travailleuses, des travailleurs et de leurs familles, y compris le legs des syndiqué-e-s, des non syndiqué-e-s, des bénévoles et autres,
  • Encourager les secteurs de la culture, du patrimoine ouvrier et du tourisme à conjuguer leurs efforts.

Valeurs

Les valeurs qui régissent le rayonnement du MHO comprennent, entre autres :

  • la solidarité : appuyer les enjeux, les luttes et les campagnes des travailleuses, des travailleurs et du mouvement syndical,
  • la coopération: préserver l’histoire ouvrière grâce aux partenariats,
  • l’honnêteté : le Musée cherche à faire état de l’histoire ouvrière dans sa totalité, de manière véridique et exhaustive,
  • l’équité : le Musée reconnaît les besoins et les intérêts des femmes, ainsi que ceux des groupes recherchant l’équité, 
  • la responsabilité : dans la mesure du possible, acheter des produits de facture syndicale et utiliser les services des lieux de travail syndiqués ou encourager les pratiques équitables,
  • la justice: traiter correctement, équitablement et respectueusement les employé-e-s, les gens de la communauté, les bénévoles et les autres parties prenantes.

Vision

Le financement du Musée de l’histoire ouvrière provient de fonds de fonctionnement, d’adhésions (institutionnelles et individuelles), de dons à l’appui de projets en particulier, de dons de la part du grand public, de subventions de fonctionnement et de subventions en capital, des profits de la boutique du Musée et des activités commanditées par le MHO.