Alliance de la fonction publique du Canada

À l’occasion des célébrations du 50 e anniversaire de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), le Musée de l’histoire ouvrière a créé une murale. pour rendre hommage aux membres de l’AFPC et à leurs réalisations depuis plus de 50 ans. Cette murale se trouve au 233, rue Gilmour, à Ottawa.

Le grand public et sans doute certains membres de l’AFPC seront étonnés par la diversité des emplois occupés par les membres de l’AFPC au fil des ans depuis le milieu des années 60 jusqu’en 2016. Le montage photographique fait état des grandes victoires remportées par certains membres dans le domaine des droits de la personne, des victoires qui ont porté à conséquence pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens. On y dépeint la grève des CR (personnel de bureau) en 1980, la grève générale de 1991 et la grève ingénieuse des « Souliers rouges » au Musée des beaux-arts du Canada.

Les photos illustrent un vaste éventail d’emplois, certains du passé, d’autres toujours aussi actuels, y compris les employé-e-s des transports, les gardes
forestiers, les surveillant-e-s de pâturage, les sapeurs-pompiers, les employé-e-s en milieu hospitalier, les sculpteur-e-s du Dominion à l’œuvre sur les édifices de l’enceinte parlementaire, les débardeurs de la Nouvelle-Écosse, les gardiens de phare, les employé-e-s de la Garde côtière, les enseignant-e-s autochtones dans les T.-N.-O., les arpenteur-e-s des stations de recherche dans le grand Nord, les employé-e-s des laboratoires, les cordonniers, les employé-e-s de la Monnaie royale, les technicien-ne-s de l’environnement, les employé-e-s de la Dominion Arsenals Ltée et les employé-e-s de bureau.

On y aperçoit Bonnie Robichaud dont la cause de harcèlement sexuel a été entendue par la Cour suprême du Canada qui lui a donné raison et grâce à
laquelle l’employeur est responsable d’assurer un milieu de travail exempt de harcèlement, la décision du Tribunal des droits de la personne dans l’affaire Dale Akerstrom grâce à laquelle les membres LGBTQ+ ont pu obtenir les mêmes avantages sociaux que les hétérosexuels et la victoire de Mary Pitawanakwat qui a lutté pour mettre fin à la discrimination raciale.

Ces travailleurs et ces travailleuses syndiqué-e-s étaient fiers d’être au service de leurs concitoyens et de leurs concitoyennes.

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) est nee en 1966 de la fusion de deux associations rivales de fonctionnaires. Cinquante ans plus tard, l’AFPC est l’un des syndicats les plus importants et les plus progressistes au pays. Son histoire est indissociable de ceux et celles – membres, personnel et leaders – qui l’ont batie et façonnee au cours des ans. Ce livre leur rend hommage. 

II ya eu des victoires, des revers et des echecs, de nombreux obstacles a surmonter, a l’interne comme a l’externe. Au fil de son evolution, l’AFPC a su garder le cap, tirer les leçons qui s’imposaient et continuer d’avancer. Que lui reservent les 50 prochaines annees? De nombreux dossiers en friche et, sans doute, de nouveaux enjeux complexes. Quoi qu’il en soit, l’AFPC est parfaitement outillee pour relever de nouveaux defis et envisager l’avenir avec confiance.

À PROPOS DE L’ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA 

L’Alliance de la Fonction publique du Canada represente plus de 180 000 travailleuses et travailleurs partout au pays et ailleurs dans le monde. Nos membres travaillent, entre autres, dans le domaine de la securite et dans des agences et ministeres federaux, des societes de la Couronne, des universites, des casinos, des agences de services communautaires, des communautes autochtones et des aeroports. En plus de son siege social a Ottawa, l’AFPC compte 23 bureaux regionaux. Le syndicat celebre son 50e en 2016.

À PROPOS DU MUSEE DE L’HISTOIRE OUVRIERE 

L’objectif du Musee de l’histoire ouvriere (MHO) est de presenter, de promouvoir, d’interpreter et de preserver l’histoire. Le patrimoine et la culture des travailleuses et travailleurs. Fonde en janvier 2011, le MHO est une societe sans but lucrative situee a Ottawa, en Ontario. Le documentaire du MHO, Simply the Best (Cal Best : Sa Vie), traite d’evenement ayant marque l’histoire des debuts de !’Alliance de la Fonction publique du Canada. 

AU SUJET DE L’AUTEUR 

John Baglow a assume plusieurs charges electives au sein de l’AFPC, dont celles de directeur de la Region de la capitale nationale (1988-1994), de troisieme vice-president executif (1994-1997) et de vice-president executif regional de la RCN (1997-2003). Ecrivain et chercheur, ii vita Ottawa.

AFPC – Alliance de la fonction publique du Canada

Il y a 50 ans, des leaders de différentes associations, parfois rivales, se sont données rendez-vous lors d’un congrès pour créer un syndicat de fonctionnaires fédéraux. Il s’agissait de l’aboutissement de nombreuses années de luttes pour se retrouver sur un pied d’égalité avec les travailleurs et les travailleuses du secteur privé.  C’était un premier pas pour opérer un changement digne de ce nom dans le milieu de travail de nos membres, venir en aide aux familles et bâtir des collectivités.

Cinquante ans plus tard, nous avons grossi nos rangs pour inclure les fonctionnaires du Nord, les auxiliaires d’enseignement et de recherche, ainsi que les travailleurs et les travailleuses des communautés autochtones, entre autres. Dès le début, l’AFPC a compris l’importance de s’inscrire dans le mouvement travailliste, au Canada et à l’étranger, afin d’être solidaire avec la classe ouvrière du monde entier.  Alors que nous célébrons nos 50 ans, il nous faut continuer de bâtir notre syndicat.